Vers l'inscription de l'environnement, du climat et de la biodiversité dans l'article 1er de la Constitution

Actu Environnement, le
Par
#Gouvernance
Vers l'inscription de l'environnement, du climat et de la biodiversité dans l'article 1er de la Constitution
"La République assure un niveau de protection de l'environnement élevé et en constante progression, notamment pour la protection de la biodiversité et l'action contre le changement climatique". Telle est la formulation que Nicolas Hulot souhaite...
Articles qui devraient vous intéresser :

L'inscription du climat et de la biodiversité dans la Constitution attendra

Actu Environnement
L'inscription du climat et de la biodiversité dans la Constitution attendra
La biodiversité et la lutte contre les changements climatiques seront-ils inscrits un jour dans l'article premier de la Constitution ? Bien que les députés aient voté cette mesure le 13 juillet dernier, la certitude n'est aujourd'hui plus de mise....

Climat dans la Constitution : les juristes dénoncent l'inefficience du projet de loi déposé

Actu Environnement
Climat dans la Constitution : les juristes dénoncent l'inefficience du projet de loi déposé
Edouard Philippe a présenté le 9 mai le projet de loi de réforme de la Constitution en Conseil des ministres. Le Conseil d'Etat reste très dubitatif sur l'inscription de la lutte contre les changements climatiques dans l'article 34.

La phrase que Nicolas Hulot souhaite inscrire à l'article 1er de la Constitution est-elle un "aimable baratin"

Actu Environnement
La phrase que Nicolas Hulot souhaite inscrire à l'article 1er de la Constitution est-elle un 'aimable baratin'
Nicolas Hulot a présenté la phrase qu'il propose d'inscrire dans la Constitution dans le but d'y mentionner l'environnement, le climat et la biodiversité. L'analyse d'Arnaud Gossement, avocat spécialiste en droit de l'environnement et docteur en d...

Protéger l’environnement grâce au droit constitutionnel

Le Monde
Protéger l’environnement grâce au droit constitutionnel
Tribune. La professeur de droit Marie-Anne Cohendet juge trop restrictive la formulation du projet d’inscription de la protection de l’environnement à l’article premier de notre Constitution.