A Montreuil, les habitants transforment les déchets des entreprises

Terra Eco, le
Par
A Montreuil, les habitants transforment les déchets des entreprises
Un atelier ouvert à tous récupère les rebuts des boîtes du coin pour les recycler en objets du quotidien. Son but : les faire fabriquer en série par les entreprises de la cité. Chaussures renforcées, bleu de travail, casque couvrant les oreilles, masque sur les yeux, paire de gants, cheveux réunis en queue : vérification faite, Cécile est fin prête. Une pression sur un bouton et un bourdonnement assourdissant envahit l'ancienne cuisine perchée sur le toit de Mozinor, cité industrielle verticale qui (...) - Déchets / France, Commerce international, mondialisation, Recyclage, déchets, Matières premières, Ville, Reportage
Articles qui devraient vous intéresser :

COP21 : un sommet à Montreuil pour faire entendre la voix des citoyens

Le Monde
COP21 : un sommet à Montreuil pour faire entendre la voix des citoyens
Après l’annulation de la grande marche pour le climat, les ONG espérent que ce week-end Montreuil deviendra un lieu d’expression de la société civile.

Déchets : l'absence de coopération pénalise les entreprises françaises à l'export

Actu Environnement
Déchets : l'absence de coopération pénalise les entreprises françaises à l'export
Les entreprises du secteur des déchets devraient coopérer au sein d'une structure dédiée pour mieux exporter le savoir-faire français. Mais cela s'annonce difficile, tant les acteurs du secteur s'opposent.

Ile-de-France : démantèlement d'un réseau mafieux d'enfouissement de déchets

Le Parisien
Ile-de-France : démantèlement d'un réseau mafieux d'enfouissement de déchets
Digne de la mafia, un réseau d'enfouissement illégal de déchets, parfois dangereux, a été démantelé en région parisienne, impliquant la famille Hornec, des gens du voyage sédentarisés à Montreuil...

En Inde, les chiffonnières de Pune transforment les ordures en roupies

Le Monde
En Inde, les chiffonnières de Pune transforment les ordures en roupies
SWaCH, première coopérative de ramasseurs de déchets du pays, a permis de sortir de la marginalité près de 3 000 « intouchables ».