Loi économie circulaire : le verdissement de la commande publique limité aux achats annuels

Actu Environnement, le
Par
#Déchets
Loi économie circulaire : le verdissement de la commande publique limité aux achats annuels
Les députés ont allégé les dispositions du projet de loi économie circulaire adoptées au Sénat pour verdir la commande publique. L'incorporation de matière recyclée et l'achat de produits issus du réemploi ne concernera que les achats annuels.
Articles qui devraient vous intéresser :

Loi économie circulaire : mettre la commande publique au service du réemploi et du recyclage

Actu Environnement
Loi économie circulaire : mettre la commande publique au service du réemploi et du recyclage
Les sénateurs ont ajouté trois dispositions au projet de loi économie circulaire pour intégrer le réemploi et le contenu en matières recyclées dans les critères d'achat de l'Etat, des collectivités et des établissements publics. La commande publiq...

Quels sont les outils pour verdir la commande publique ?

Actu Environnement
Quels sont les outils pour verdir la commande publique ?
La récente réforme de la commande publique opérée en 2016 ouvre de nouvelles possibilités pour verdir les achats. Sourcer les innovations, faire référence aux labels ou encore intégrer le cycle de vie des produits, c'est désormais possible.

La consultation publique livre des orientations pour la feuille de route économie circulaire

Actu Environnement
La consultation publique livre des orientations pour la feuille de route économie circulaire
La première phase de la consultation publique sur l'économie circulaire lancée fin octobre vient de s'achever. En cinq semaines, 1.784 contributions ont été déposées et 16.071 votes reçus, a annoncé le ministère de la Transition écologique et soli...

Économie circulaire : la Commission européenne élargit sa méthode

Actu Environnement
Économie circulaire : la Commission européenne élargit sa méthode
Dans son plan d'action d'économie circulaire pour une « Europe plus propre et plus compétitive », la Commission ne se limite plus au recyclage et met l'accent sur la nécessité de produits plus durables et de services aux consommateurs.