Le Canada doit renoncer à son pétrole

Le Devoir, le
Par
#Actualités sur l'environnement
Le Canada doit renoncer à son pétrole
Le Canada doit absolument laisser plus de 85 % de ses ressources pétrolières connues dans le sol...
Articles qui devraient vous intéresser :

La France appelle le Canada à renoncer à exploiter ses énergies fossiles

Le Devoir
La France appelle le Canada à renoncer à exploiter ses énergies fossiles
«La situation du Canada est une illustration du courage qu’il faut avoir aujourd’hui pour renoncer à certaines richesses qui se trouvent sous nos pieds», soutient le gouvernement français d'Emmanuel Macron.

Eviter à tout prix Keystone XL, « une bombe à retardement climatique »

Le Monde
Eviter à tout prix Keystone XL, « une bombe à retardement climatique »
Tribune. Alors que le secrétaire d'Etat américain John Kerry est à Paris, 21 parlementaires EELV appellent les Etats-Unis à renoncer à l'oléoduc qui doit transporter le pétrole des sables bitumineux.

Le prix du pétrole dégringole : faut-il s'en réjouir ?

Terra Eco
Le prix du pétrole dégringole : faut-il s'en réjouir ?
Avec le plongeon des cours, le monde du brut doit renoncer à ses projets les plus coûteux… qui sont aussi les plus polluants. Revers de la médaille : puisque la ressource ne coûte rien, personne n'a envie de s'en priver. Ce n'est plus une baisse, c'est une dégringolade, une débâcle, un...

Le secteur du pétrole de schiste en difficulté face à la chute du cours du pétrole conventionnel

Notre Planète
Le secteur du pétrole de schiste en difficulté face à la chute du cours du pétrole conventionnel
Les prix du pétrole sont tombés en dessous de 50 dollars US. La Russie, le Venezuela et d'autres pays très dépendants des recettes pétrolières sont plongés dans l'inquiétude, tandis que les producteurs de pétrole de schiste comme les États-Unis et le Canada connaissent une crise inédite.