Le modèle agricole intensif breton est à bout de souffle

Le Monde, le
Le modèle agricole intensif breton est à bout de souffle
Les abattoirs Gad, Doux, Tilly-Sabco sont les victimes les plus visibles de la crise qui secoue le secteur. Toutes ont en commun d'être nées au moment où la Bretagne a misé sur l'agriculture intensive.
Articles qui devraient vous intéresser :

Olivier De Schutter : « Notre modèle agricole mondial est à bout de souffle »

Le Monde
Olivier De Schutter : « Notre modèle agricole mondial est à bout de souffle »
Le rapporteur pour le droit à l’alimentation aux Nations unies constate l’impuissance des Etats face aux industriels de l'agro-industrie.

« Neuf propositions pour l’agriculture française »

Le Monde
« Neuf propositions pour l’agriculture française »
Pour l’agronome Marc Dufumier, notre modèle agricole productiviste est à bout de souffle. Alors que se sont ouverts le 20 juillet les États généraux de l’alimentation, il prône un changement radical des règles de commercialisation des produits agricoles.

La Bretagne doit changer de modèle : la preuve en trois chiffres

Terra Eco
La Bretagne doit changer de modèle : la preuve en trois chiffres
Les choix économiques de la région ne sont pas viables. En se penchant sur les chiffres, cette réalité saute au visage. Au tournant des années 1960, la Bretagne a fait le pari de l'agriculture intensive. Très gourmand en énergie et en matières premières importées, nocif pour...

Des TGV coûteux, pour des gains environnementaux limités

Actu Environnement
Des TGV coûteux, pour des gains environnementaux limités
Avec le nucléaire, le TGV est vu comme l'un des fleurons industriels français. La Cour des comptes, qui juge son modèle à bout de souffle, relativise ses avantages environnementaux et préconise de l'inscrire dans une offre de mobilité plus large.