Dans un village des Deux-Sèvres, une prime pour ne plus pulvériser de pesticides !

Le Parisien, le
Dans un village des Deux-Sèvres, une prime pour ne plus pulvériser de pesticides !
Le village de Fors a proposé 450 euros à un agriculteur pour qu’il renonce aux traitements près d’une école.
Articles qui devraient vous intéresser :

Deux-Sèvres : les abeilles plus rentables que les pesticides

Le Parisien
Deux-Sèvres : les abeilles plus rentables que les pesticides
Selon une étude de l’Inra et du CNRS réalisée dans le département, l’efficacité des pesticides est largement contrebalancée par leur coût supérieur à celui des pollinisateurs naturels.

Eau potable : Les Deux-Sèvres ont initié une approche globale de gestion des risques

Actu Environnement
Eau potable : Les Deux-Sèvres ont initié une approche globale de gestion des risques
L'agence régionale de santé des deux-Sèvres a contribué au lancement, dans le département, d'une démarche d'amélioration de la sécurité sanitaire des eaux. Retour sur les difficultés et les leviers pour cette approche.

Pesticides : bientôt une règle nationale pour les épandages près des maisons

Le Parisien
Pesticides : bientôt une règle nationale pour les épandages près des maisons
Un arrêté, qui sera publié en décembre, indiquera à combien de mètres d’une habitation un agriculteur pourra pulvériser des pesticides.

Deux-Sèvres : les projets de réserves d'eau artificielles cristallisent les tensions

Le Parisien
Deux-Sèvres : les projets de réserves d'eau artificielles cristallisent les tensions
« Une arnaque » d'un côté, des « mensonges » de l'autre. Opposants et partisans d'un projet de réserves d'eau artificielles manifestaient hier et séparément dans les Deux-Sèvres où se dessine « une guerre...