Mort de Rémi Fraisse : face aux critiques, les forces de l'ordre dénoncent la violence sur le terrain

Le Monde, le
Mort de Rémi Fraisse : face aux critiques, les forces de l'ordre dénoncent la violence sur le terrain
Les syndicats de police ont fait part mercredi de leur crainte suite à la décision ministérielle de suspendre l'utilisation de grenades offensives, estimant devoir disposer des « moyens adaptés » pour remplir leur mission.
Articles qui devraient vous intéresser :

Mort de Rémi Fraisse : le PS bégaie, l’histoire se répète

Rue89

    Mort de Rémi Fraisse : le PS bégaie, l’histoire se répète
L’indignation suscitée par la mort de Rémi Fraisse, le 26 octobre à Sivens, victime d’une bavure policière lors d’un affrontement avec les forces de l’ordre, ne faiblit pas. Au contraire. L’onde de choc est telle que les manifestations se multiplient dans de nombreuses villes de...

Mort de Rémi Fraisse : une communication officielle parcellaire

Le Monde
Mort de Rémi Fraisse : une communication officielle parcellaire
Problèmes de communication au sommet de l'Etat ou vaine tentative de dissimulation ? L'exécutif est sous le feu des critiques depuis la mort de Rémi Fraisse sur le site du projet de barrage de Sivens, dans le Tarn.

Mort de Rémi Fraisse : le gendarme qui a lancé la grenade en garde à vue

Le Monde
Mort de Rémi Fraisse : le gendarme qui a lancé la grenade en garde à vue
Le manifestant écologiste avait été tué dans la nuit du 25 au 26 octobre lors de heurts avec les forces de l'ordre sur le site du barrage de Sivens.

Sivens : une vingtaine d'interpellations lors de la manifestation interdite à Toulouse

Le Monde
Sivens : une vingtaine d'interpellations lors de la manifestation interdite à Toulouse
Environ 500 manifestants ont défilé contre « les violences policières » et la mort de Rémi Fraisse, dans une ville quadrillée par les forces de l'ordre.