Le cancer, un facteur de risque cardio-vasculaire sous-estimé

Le Figaro, le
Par
#Santé publique
Le cancer, un facteur de risque cardio-vasculaire sous-estimé
D’après une récente étude, plus d’une personne sur dix ayant été traité pour un cancer décédera d’une maladie cardio-vasculaire, et non à cause de sa tumeur.
Articles qui devraient vous intéresser :

Connaître l'âge réel de son cœur est profitable

Le Figaro
Connaître l'âge réel de son cœur est profitable
La conversion des facteurs de risque cardio-vasculaire en nombre d'années de vieillissement aide à changer de comportement.

Le diabète est associé à des risques cardio-vasculaires graves

Le Figaro
Le diabète est associé à des risques cardio-vasculaires graves
L’hyperglycémie au mitan de la vie accroît de 30% le risque d’accident vasculaire cérébral à partir de 60 ans.

La moitié des infarctus du myocarde passent inaperçus

Le Figaro
La moitié des infarctus du myocarde passent inaperçus
Les accidents cardiaques non détectés augmentent tout de même le risque de décès d'origine cardio-vasculaire.

Commencer une activité physique après 70 ans n'évite pas le risque cardio-vasculaire

Le Figaro
Commencer une activité physique après 70 ans n'évite pas le risque cardio-vasculaire
Les études montrent néanmoins les bienfaits d'une pratique sportive sur la mobilité et la capacité cognitive.