Les annonces d’Olivier Véran face à la cinquième vague de Covid-19 : rappel vaccinal, passe sanitaire, masque dans les lieux fermés

Le Monde, le
Les annonces d’Olivier Véran face à la cinquième vague de Covid-19 : rappel vaccinal, passe sanitaire, masque dans les lieux fermés
Olivier Véran a annoncé l’ouverture, dès samedi, à une dose de rappel « dès cinq mois après la dernière injection », qui sera nécessaire pour conserver le passe sanitaire. Les tests PCR et antigéniques ne seront valables que 24 heures pour le passe sanitaire et les classes de primaire ne fermeront plus après un cas de Covid-19, mais seront dépistées.
Articles qui devraient vous intéresser :

Covid-19 : l’utilité du passe vaccinal en débat

Le Monde
Covid-19 : l’utilité du passe vaccinal en débat
Face à la décrue de la cinquième vague et aux annonces d’allègement qui se succèdent, le passe vaccinal, renforcé au 15 février, intervient-il à contretemps ?

Covid-19 : « passe vaccinal », délai pour la dose de rappel... Ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex

Le Monde
Covid-19 : « passe vaccinal », délai pour la dose de rappel... Ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex
Le premier ministre a annoncé une série de mesures contre la cinquième vague de Covid-19, dont un projet de loi pour que « seule la vaccination (soit) valable dans le passe » sanitaire. Le chef du gouvernement a dit assumer de « faire peser la contrainte sur les non-vaccinés ».

Covid-19 : Olivier Véran détaille les critères pour lever le passe vaccinal

Le Monde
Covid-19 : Olivier Véran détaille les critères pour lever le passe vaccinal
Après Israël, l’Angleterre et le Danemark, qui ont supprimé leur passe vaccinal ou sanitaire, la France pourrait à son tour renoncer à ce dispositif contesté, à l’approche de la présidentielle.

« Usine à gaz », « problème éthique »… Les oppositions critiquent la stratégie du passe vaccinal du gouvernement

Le Monde
« Usine à gaz », « problème éthique »… Les oppositions critiquent la stratégie du passe vaccinal du gouvernement
Le projet de loi visant à remplacer le passe sanitaire par un passe vaccinal en raison de la cinquième vague de Covid-19 et de la montée du variant Omicron est loin de convaincre les partis d’opposition.