Transition énergétique : la recherche publique française suggère de ne (presque) rien changer

Actu Environnement, le
Par
#Energies
Transition énergétique : la recherche publique française suggère de ne (presque) rien changer
L'Ancre a présenté une analyse de ses trois scénarios montrant des impacts socio-économiques relativement proches. En définitive, elle estime qu'un quatrième scénario s'impose : une réduction très lente de la part du nucléaire à 60% en 2050.
Articles qui devraient vous intéresser :

L’hydrogène dans la loi de transition énergétique

Natura Sciences
L’hydrogène dans la loi de transition énergétique
- Suite à la diffusion de la note de France Stratégie sur l'hydrogène, la filière française aurait pu être enterrée dans l’œuf. Mais le projet de loi relatif à la transition énergétique prévoit de nouvelles études pour développer la filière française. Cet article...

Transition énergétique : l'Iddri pointe les incohérences de la programmation énergétique française

Actu Environnement
Transition énergétique : l'Iddri pointe les incohérences de la programmation énergétique française
La programmation de l'énergie masque les enjeux de la transition énergétique plutôt que d'y répondre. Si les questions politiques ne sont pas tranchées d'ici 2023, le calendrier de la transition énergétique sera probablement compromis.

Pour une loi de transition énergétique ambitieuse

Le Monde
Pour une loi de transition énergétique ambitieuse
La loi de transition énergétique doit être finalisée dans les prochains jours. Il est important de réaffirmer quelques principes forts qui pourraient en faire un élément déterminant de la politique énergétique française des décennies à venir.

Transition énergétique : la loi (presque) entièrement validée

Le Parisien
Transition énergétique : la loi (presque) entièrement validée
La loi sur « la transition énergétique pour la croissance verte » qui fixe des objectifs de réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité et dans la consommation des énergies...