Contre les bactéries, un poing cogné plutôt qu'une main serrée

Le Figaro, le
Par
#Santé
Contre les bactéries, un poing cogné plutôt qu'une main serrée
En moins d'un an, au moins trois articles scientifiques ont conseillé d'abandonner la poignée de main, source de contamination bactérienne, au profit d'autres saluts moins usuels, comme le « check ».
Articles qui devraient vous intéresser :

Voici les bactéries présentes sur la main d’un garçon ayant joué dehors

L'avenir
Voici les bactéries présentes sur la main d’un garçon ayant joué dehors
Futur cadeau pour la fête des pères? Ce petit garçon y a en tout cas mis du sien pour réaliser cette création unique, à base de bactéries présentes sur sa main après avoir joué dehors.

La défense des bactéries percée à l’UCL

L'avenir
La défense des bactéries percée à l’UCL
Des chercheurs de l’UCL ont fait un pas dans la compréhension des mécanismes de défense des bactéries aux antibiotiques, en s’intéressant aux bactéries entourées de deux membranes.

Au Bresil, « la sécheresse cogne »

Le Monde
Au Bresil, « la sécheresse cogne »
La sécheresse s’abat depuis six ans sur le Nordeste brésilien, région parmi les plus pauvres du pays. Un phénomène historique et inédit par son ampleur depuis 1910.

Une main bionique aussi forte qu’une main greffée

L'avenir
Une main bionique aussi forte qu’une main greffée
Une équipe autrichienne a mis au point une main bionique commandée par le cerveau offrant des avantages comparables à ceux d’une greffe, et permettant d’assurer de nombreuses manipulations de la vie courante.