Greenpeace dépose deux épis de maïs géants sur le champ de Mars à Paris : "L'Etat doit écarter les OGM"(Deux militantes)

France Info, le
Par
#Environnement #Bruxelles #maïs #OGM
Greenpeace a mené une action mercredi matin sur le champ de Mars à Paris en déposant deux épis de maïs géants en toile et une banderole pour dénoncer une possible autorisation européenne d'un maïs OGM. L'association écologiste reproche aussi au gouvernement de ne pas avoir encore pris de nouvelle mesure d'interdiction sur le maïs MON 810 de Monsanto.
Articles qui devraient vous intéresser :

​Des faucheurs menés par José Bové et Greenpeace s'attaquent à un champ d'OGM

Le Devoir
​Des faucheurs menés par José Bové et Greenpeace s'attaquent à un champ d'OGM
Plusieurs dizaines de faucheurs volontaires sous l'égide de José Bové et Greenpeace ont arraché vendredi des plants de maïs transgénique dans un champ en Haute-Garonne, en France, en présence de militants de Greenpeace, rapporte l'Agence France-Presse.

Un champ de maïs OGM illégal détruit par l'Etat

Le Monde
Un champ de maïs OGM illégal détruit par l'Etat
Les services de l'Etat ont détruit jeudi 5 juin un champ de maïs OGM dans le Tarn-et-Garonne, sous la protection des gendarmes, et malgré la mobilisation de dizaines d'agriculteurs pour les en empêcher.

En action sur le Champ de Mars pour dire non aux OGM synonymes d’agriculture toxique

Greenpeace
En action sur le Champ de Mars pour dire non aux OGM synonymes d’agriculture toxique
Ce matin, Greenpeace a déployé deux maïs OGM de 22 mètres de haut sur le Champ de Mars, pour alerter sur l’imminent retour des OGM dans les champs français. Après l’annulation du moratoire interdisant la culture du maïs OGM Monsanto 810 en France l’été dernier, le...

Une victime de la pollution de l’air attaque l’Etat

Le Monde
Une victime de la pollution de l’air attaque l’Etat
Un premier recours pour « carence fautive de l’Etat » doit être déposé mercredi devant le tribunal administratif de Paris. D’autres devraient suivre dans plusieurs régions.