Fin de l’alliance Russie-Arabie saoudite, coronavirus : les cours du pétrole s’effondrent et entraînent avec eux les Bourses asiatiques

Le Monde, le
Fin de l’alliance Russie-Arabie saoudite, coronavirus : les cours du pétrole s’effondrent et entraînent avec eux les Bourses asiatiques
Le marché pétrolier s’apprête à traverser une nouvelle zone de turbulences. Les conséquences économiques et sociales risquent d’être sévères.
Articles qui devraient vous intéresser :

« C’est aujourd’hui largement la conjoncture et les manifestations chinoises qui déterminent les cours du pétrole »

Le Monde
« C’est aujourd’hui largement la conjoncture et les manifestations chinoises qui déterminent les cours du pétrole »
Les tensions dans les rues de Chine compliquent la donne d’un marché pétrolier dominé par la géopolitique et l’alliance objective et fragile entre Arabie saoudite, Russie et Chine. Le brouillard s’épaissit pour les marchés, analyse Philippe Escande, éditorialiste économique au...

Le plus grand champ de pétrole du monde décline à un rythme alarmant

Futura Sciences
Le plus grand champ de pétrole du monde décline à un rythme alarmant
Le gisement de Ghawar, à l’est de l’Arabie Saoudite, représente la moitié du pétrole puisé dans le royaume. Son rendement a pourtant mystérieusement chuté selon les chiffres de la compagnie nationale Saudi Aramco révélés pour la première fois depuis 40 ans.

Coronavirus : les marchés remontent après un « lundi noir »

Le Monde
Coronavirus : les marchés remontent après un « lundi noir »
Seule exception, mais de taille, la Bourse de Moscou a ouvert en chute libre de plus de 10 %, conséquence de la fin de l’accord entre l’Arabie saoudite et la Russie. Celui-ci visait à limiter de concert leur production de pétrole.

COP 21 : l'Arabie saoudite dans le collimateur des ONG

Actu Environnement
COP 21 : l'Arabie saoudite dans le collimateur des ONG
Au fil des négociations, les observateurs ont dénoncé les actions de l'Arabie saoudite visant à affaiblir l'ambition de l'accord. Le deuxième producteur mondial de pétrole veut préserver à tout prix ses revenus, estiment les ONG.