« Se chauffer pour 10 centimes d'euros » : attention à cette fausse bonne idée

Terra Eco, le
Par
« Se chauffer pour 10 centimes d'euros » : attention à cette fausse bonne idée
Un journaliste britannique l'assure : on peut chauffer une pièce pour seulement 10 centimes d'euros par jour, grâce à des bougies. Et son article a été partagé dans le monde entier. Pourtant, son idée n'a rien de génial. « Voilà un petit chauffage (…) qui peut chauffer une pièce pour 8 pence ( 0,10 euro, ndlr) par jour. » En prononçant ses mots – et en les diffusant sur Youtube il y a un an – le journaliste Dylan Winter a d'abord éveillé la curiosité de milliers de lecteurs. Jusqu'à ce que sa trouvaille soit (...) - Énergie / Grande Bretagne, Consommation
Articles qui devraient vous intéresser :

Prime à la casse : la fausse bonne idée

Le Monde
Prime à la casse : la fausse bonne idée
Emmanuel Macron propose une prime de 1 000 euros à toute personne qui échangerait une vieille voiture pour une nouvelle, moins polluante.

Frais kilométriques : 25 centimes d'euros par km pour le trajet domicile-travail en vélo

Le Parisien
Frais kilométriques : 25 centimes d'euros par km pour le trajet domicile-travail en vélo
Le montant de l'indemnité kilométrique vélo, qui vise à inciter les salariés du privé à utiliser leur propre bicyclette pour aller travailler, a été fixé à 25 centimes d'euros par kilomètre. Selon ce décret...

Pourquoi l'intelligence artificielle ne permettra pas d'éliminer la menace terroriste

L'express
Pourquoi l'intelligence artificielle ne permettra pas d'éliminer la menace terroriste
Utiliser un algorithme afin de repérer les gestes suspects est une fausse bonne idée, selon Arnold Zephir, co-fondateur de Prevision.io, une société spécialisée dans l'IA

Recyclage : la consigne des bouteilles en plastique, une fausse bonne idée?

Le Parisien
Recyclage  : la consigne des bouteilles en plastique, une fausse bonne idée?
Le gouvernement y croit pour améliorer le recyclage. Alors que le projet de loi pour une économie circulaire est examiné ce mardi, les sénateurs, eux, s’y opposent.