Cette année, le musée d’Histoire naturelle de Londres a répertorié plus de 500 nouvelles espèces

Courrier International, le
Cette année, le musée d’Histoire naturelle de Londres a répertorié plus de 500 nouvelles espèces
L’institution britannique a vécu portes closes une grande partie de l’année, mais les scientifiques ont poursuivi leur minutieux travail de recensement du vivant. Parmi les 503 espèces répertoriées cette année : un singe de Birmanie sur un volcan éteint, un ver parasite dans les excréments d’un crapaud ou une espèce d’algue “magnifiquement délicate”.
Articles qui devraient vous intéresser :

503 nouvelles espèces, dont un singe, répertoriées en 2020

Natura Sciences
503 nouvelles espèces, dont un singe, répertoriées en 2020
- En 2020, les scientifiques du musée d’histoire naturelle de Londres ont décrit 503 nouvelles espèces de presque tous les royaumes de la vie, allant du lichen, au singe, en passant par des abeilles, des serpents et des tarentules miniatures. Ces découvertes sont rendues possibles grâce à...

Les meilleures photographies de nature de l’année primées à Londres

Le Monde
Les meilleures photographies de nature de l’année primées à Londres
Les résultats de l’édition 2019 du Wildlife Photographer of the Year, concours de photographie de nature, ont été annoncées par le Musée d’histoire naturelle de Londres.

Renard roux, triton, tigron : les plus belles photos de 2015 primées à Londres

Le Monde
Renard roux, triton, tigron : les plus belles photos de 2015 primées à Londres
Depuis plus de cinquante ans, le Musée d’histoire naturelle britannique récompense la photographie naturaliste, avec le Wildlife Photographer of the Year.

VIDEOS. New York : le titanosaure, un dinosaure géant, exposé au musée

Le Parisien
VIDEOS. New York : le titanosaure, un dinosaure géant, exposé au musée
Il est tellement grand qu'il a du mal à tenir dans une des grandes salles du musée d'Histoire naturelle de New York. Un moule et des fossiles d'une espèce nouvelle de titanosaure, l'un des plus grands...