Quand logistique rime avec transport électrique

La Tribune, le
Quand logistique rime avec transport électrique
Logistique et électrique : sur le papier la rime fonctionne à merveille. Dans les faits, la conversion du monde de la logistique aux motorisations électriques est encore lente.
Articles qui devraient vous intéresser :

Transport et logistique : un engagement volontaire rassemble les dispositifs de réduction des émissions de CO2

Actu Environnement
Transport et logistique : un engagement volontaire rassemble les dispositifs de réduction des émissions de CO2
Mardi 26 mars, le ministère de la Transition écologique, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et les organisations professionnelles du secteur des transports et de la logistique ont lancé un programme d'engagements vo...

Les acteurs de la chaîne logistique et du transport routier renouvellent leur engagement pour l'environnement

Actu Environnement
Les acteurs de la chaîne logistique et du transport routier renouvellent leur engagement pour l'environnement
Les acteurs de la chaîne logistique et du transport routier ont signé le renouvellement de leurs « engagements volontaires pour l'environnement » (programme Eve) dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergies (CEE). Ces dernier...

Un premier camion avitailleur 100 % électrique fin 2020 à Toulouse ?

Actu Environnement
Un premier camion avitailleur 100 % électrique fin 2020 à Toulouse ?
La société d'engineering spécialisée dans les domaines du transport et de la logistique, Gaussin, et le groupe Total, ont annoncé qu'ils s'attelaient au développement du « premier camion avitailleur 100 % électrique ». La plupart des aéroports en...

Trafic illégal d'espèces sauvages : WWF appelle à la mobilisation du secteur logistique et transport

Actu Environnement
Trafic illégal d'espèces sauvages : WWF appelle à la mobilisation du secteur logistique et transport
WWF France estime dans un rapport que le secteur français de la logistique et du transport ne déploie pas tous les outils nécessaires pour lutter contre le commerce d'espèces sauvages alors que la France est un point d'entrée majeur pour ce trafic.