Une fuite active de méthane découverte dans les fonds marins autour de l’Antarctique

Courrier International, le
Une fuite active de méthane découverte dans les fonds marins autour de l’Antarctique
Des chercheurs de l’université de l’Oregon ont découvert pour la première fois une fuite de méthane, un gaz au puissant effet de serre, en mer de Ross. Un phénomène, qui, s’il se multipliait, pourrait accentuer le réchauffement climatique.
Articles qui devraient vous intéresser :

Pourquoi cette fuite de méthane en Antarctique est préoccupante ?

Futura Sciences
Pourquoi cette fuite de méthane en Antarctique est préoccupante ?
De grandes quantités de méthane (CH4) seraient stockées dans les fonds marins de l’Antarctique. Avec le réchauffement climatique, les chercheurs craignent que ce puissant gaz à effet de serre s’échappe. Et justement, ils viennent de découvrir une toute première fuite active de méthane...

Antarctique : pourquoi cette fuite de méthane est inquiétante ?

Futura Sciences
Antarctique : pourquoi cette fuite de méthane est inquiétante ?
De grandes quantités de méthane (CH4) seraient stockées dans les fonds marins de l’Antarctique. Avec le réchauffement climatique, les chercheurs craignent que ce puissant gaz à effet de serre s’échappe. Et justement, ils viennent de découvrir une toute première fuite active de méthane...

Fuite de méthane en Californie : stabilisée mais toujours pas stoppée

Le Monde
Fuite de méthane en Californie : stabilisée mais toujours pas stoppée
La fuite, découverte le 23 octobre, devrait être colmatée avant la fin du mois, selon la compagnie gazière SoCalGas. Plus de 91 000 tonnes de méthane se seraient déjà échappées.

La fuite de méthane à Los Angeles est désormais colmatée

Le Monde
La fuite de méthane à Los Angeles est désormais colmatée
Détectée le 23 octobre, la fuite de méthane, gaz 80 fois plus nocif pour la couche d’ozone que le dioxyde de carbone, était considérée comme une catastrophe environnementale.