A Paris, les humains sont confinés, les oiseaux chantent à tue-tête

Le Parisien, le
A Paris, les humains sont confinés, les oiseaux chantent à tue-tête
PODCAST. Conséquences du confinement : moins de circulation, moins de pollution et moins de bruit. La nature reprend ses droits, et les oiseaux se font entendre à Paris. Reportage avec un ornithologue.
Articles qui devraient vous intéresser :

L'Observatoire des oiseaux de jardins lance le défi « Confinés mais aux aguets »

Actu Environnement
L'Observatoire des oiseaux de jardins lance le défi « Confinés mais aux aguets »
Et si l'on profitait du confinement pour observer les oiseaux qui nous entourent ? L'Observatoire des oiseaux des jardins est un projet participatif chapeauté par le Muséum national d'Histoire naturelle et la Ligue de protection des oiseaux (LPO)....

Pourquoi entend-on autant les oiseaux dans les villes, la nuit ?

Rue89

    Pourquoi entend-on autant les oiseaux dans les villes, la nuit ?
On a hésité à s'en parler. Et puis, à demi-mot : « Vous avez remarqué, les oiseaux, parfois, la nuit ? »On a fini par se le dire clairement.La nuit, les oiseaux chantent très fort dans notre jardin, avec plusieurs heures d'avance sur le lever du jour. Nous l'avons souvent constaté entre...

Un peu de drogue, et les oiseaux chantent de bonheur

Futura Sciences
Un peu de drogue, et les oiseaux chantent de bonheur
Les étourneaux prennent plaisir à chanter en groupe. Un comportement qu'ils reproduisent une fois seuls. Et qui semble récompensé par la libération d'opioïdes, dans une partie de leur cerveau. Que provoquent ces molécules ? Telle est la question sur laquelle se sont penchés des...

Pigeons, moineaux, martinets, perruches… Charles Louvin, l’homme qui recense les oiseaux parisiens

Le Parisien
Pigeons, moineaux, martinets, perruches… Charles Louvin, l’homme qui recense les oiseaux parisiens
Charles Louvin, 74 ans, observe les oiseaux pour évaluer l’évolution des populations à Paris. Il est l’un des 78 volontaires qui ont élaboré le dernier Atlas des oiseaux nicheurs du Grand Paris.