Ils travaillent moins, gagnent moins, mais s'enrichissent

Terra Eco, le
Par
Ils travaillent moins, gagnent moins, mais s'enrichissent
Au black chez les voisins, à mi-temps, en télétravail ou de nuit : ils expliquent ce qu'ils font de leur temps gagné ailleurs, et pourquoi ils ne le regrettent pas. Ils ont choisi de travailler moins... quitte à gagner moins. Pour s'occuper de leurs enfants, planter des fleurs, s'investir dans une association ou, comme Frédéric et Laure, profiter de la vie. Ce jeune couple, qui avait détaillé son porte-monnaie sur Rue89, expliquait avoir fait le « choix de vie » de travailler moins pour avoir plus de (...) - L'économie expliquée à mon père / France, Consommation
Articles qui devraient vous intéresser :

« 30 % des agriculteurs gagnent moins de 350 euros par mois » : scandale ou pas ?

Le Monde
« 30 % des agriculteurs gagnent moins de 350 euros par mois » : scandale ou pas ?
Le tiers des agriculteurs qui gagnent moins de 350 euros par mois sont des agriculteurs à temps partiel dont les revenus agricoles ne sont heureusement pas les seuls, explique, dans une tribune au « Monde », le spécialiste de l’agriculture, Pierre Le Roy.

Alimentation : Oxfam dénonce "des inégalités à la chaîne"

Le Nouvel Observateur
Alimentation : Oxfam dénonce 'des inégalités à la chaîne'
Agriculteurs et producteurs gagnent toujours moins depuis 20 ans, alors que la grande distribution accumule les bénéfices, condamne l'ONG.

800 000

Terra Eco
no preview
C'est le nombre de personnes qui, en France, ont basculé dans la pauvreté depuis 2008, selon les estimations de l'Observatoire des inégalités. Ainsi, le pourcentage de personnes pauvres, c'est-à-dire qui vivent avec moins de la moitié du revenu médian (fixé en France à 1628 euros, et qui...

Alimentation : derrière les codes-barres, Oxfam dénonce « des inégalités à la chaîne »

Le Monde
Alimentation : derrière les codes-barres, Oxfam dénonce « des inégalités à la chaîne »
Agriculteurs et producteurs dans le monde gagnent toujours moins depuis 20 ans, alors que la grande distribution accumule les bénéfices, alerte l’ONG.