Dans les poches des transfusés, du sang et des phtalates…

Terra Eco, le
Par
Dans les poches des transfusés, du sang et des phtalates…
500 000 Français ont besoin, chaque année, d'une transfusion. Et courent ainsi le risque de se retrouver avec des phtalates, une substance aux effets perturbateurs. Alors des chercheurs planchent sur de nouvelles solutions. Alberto Contador les connaît bien. Ce sont eux qui, un beau jour d'octobre 2010, ont accéléré sa dégringolade. Des phtalates avaient été détectés dans ses urines, révélait ce jour-là L'Equipe. Des résidus « semblables à ceux que l'on retrouve après une transfusion sanguine et qui (...) - Santé / Europe, Santé
Articles qui devraient vous intéresser :

Ces malades que le don du sang permet de sauver

Le Figaro
Ces malades que le don du sang permet de sauver
INFOGRAPHIE - Samedi, c'est la Journée mondiale des donneurs de sang. Une étude explique qui sont les malades ayant besoin d'être transfusés ponctuellement ou régulièrement.

Une centaine d'enfants par jour nourris par poches alimentaires en France

Le Figaro
Une centaine d'enfants par jour nourris par poches alimentaires en France
Mises en cause dans la mort de trois nourissons à l'hôpital de Chambéry, les poches de nutrition sont fabriquées à travers un processus très strict. Les accidents sont très rares. Drame de Chambéry : le laboratoire qui a fourni les poches identifié

Phtalates, pourquoi les retrouve-t-on partout ?

Natura Sciences
Phtalates, pourquoi les retrouve-t-on partout ?
- Les phtalates sont des perturbateurs endocriniens présents dans les matières plastiques. Avec une affinité forte pour les graisses et les alcools lourds, ils peuvent migrer des emballages au contact de liquides ou des graisses ou s’évaporer dans l'air ambiant. Cet article Phtalates,...

Un homme atteint d’une tumeur au cerveau de 1,8 kg a été opéré en Inde

Le Figaro
Un homme atteint d’une tumeur au cerveau de 1,8 kg a été opéré en Inde
L’opération, qui a eu lieu à Bombay le 14 février, a duré 7 heures et a nécessité 11 poches de sang. Il pourrait s’agir de la plus grosse tumeur cérébrale retirée au monde.