Pollution de l'air : 7 millions de morts par an dans le monde, près de 600 000 en Europe

Notre Planète, le
Pollution de l'air : 7 millions de morts par an dans le monde, près de 600 000 en Europe
Alors que l'air que nous respirons a été classé comme un cancérogène certain par le Centre International de Recherche sur le Cancer[1], l'OMS vient de publier de nouvelles estimations catastrophiques sur la mortalité engendrée par ce fléau directement imputable aux activités humaines. Aujourd'hui, la pollution de l'air est devenu le principal risque environnemental pour la santé dans le monde, tuant plus de 7 millions de personnes chaque année...
Articles qui devraient vous intéresser :

Pollution de l’air en Europe : plus de 500 000 morts prématurées, malgré des progrès

Le Parisien
Pollution de l’air en Europe : plus de 500 000 morts prématurées, malgré des progrès
La qualité de l’air s’améliore lentement dans les pays de l’Union européenne, mais la pollution cause toujours plus de 500 000 morts prématurées par an, estime l’Agence européenne de l’environnement (AEE)...

INTERACTIF. Pollution sonore : au moins 10 000 morts par an en Europe

Le Parisien
INTERACTIF. Pollution sonore : au moins 10 000 morts par an en Europe
Au moins 10 000 décès prématurés par an en Europe sont liés à la pollution sonore, un fléau auquel il est «difficile de s'attaquer», alerte mardi l'Agence européenne de l'environnement (AEE)....

La pollution de l’air responsable de 7 millions de morts par an selon l’OMS

Automobile Propre
La pollution de l’air responsable de 7 millions de morts par an selon l’OMS
Les unes après les autres, les études sur l'impact sanitaire de la pollution de l'air annoncent des hécatombes. Publié mercredi, un rapport de l'Organisation mondiale de la santé estime désormais à 7 millions le nombre de morts causés par la mauvaise qualité de l'air dans le monde chaque...

Pollution : le « dieselgate » responsable de 5 000 morts par an en Europe

Le Monde
Pollution : le « dieselgate » responsable de 5 000 morts par an en Europe
Une étude publiée lundi dans la revue « Environmental Research Letters » estime que les excès d’oxydes d’azote sont à l’origine de 5 000 morts prématurées.