Que penser de l’annonce de la Chine sur la neutralité carbone ?

Futura Sciences, le
Par
#Environnement #Réchauffement climatique #carbone #climatologie #CO2 atmosphérique #climat #accord de Paris sur le climat #Pollution #particules fines #conséquences de la pollution #lutte contre la pollution #pollution atmosphérique #conséquence du ré
Que penser de l’annonce de la Chine sur la neutralité carbone ?
En s'engageant à atteindre la neutralité carbone d'ici 2060, la Chine se montre ambitieuse et « ouvre une brèche en signalant qu'il est désormais possible, voire nécessaire, de poursuivre une politique de puissance sans l'appui des énergies fossiles ». La France et l'Union européenne ont un plan...
Articles qui devraient vous intéresser :

Neutralité carbone en 2060: l'objectif de la Chine est-il réaliste?

La Tribune
Neutralité carbone en 2060: l'objectif de la Chine est-il réaliste?
La Chine a créé la surprise en s'engageant mardi à la neutralité carbone d'ici 2060 mais de nombreuses questions restent en suspens sur la manière dont le premier pollueur mondial pourra parvenir à cet objectif.

Au Royaume-Uni, objectif neutralité carbone en 2050

Courrier International
Au Royaume-Uni, objectif neutralité carbone en 2050
Le gouvernement britannique a annoncé que le pays compte atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Dans cette décision, les jeunes écolos du pays auront leur mot à dire.

Défi climat : un an pour atteindre la neutralité carbone

Futura Sciences
Défi climat : un an pour atteindre la neutralité carbone
La neutralité carbone : le concept peut sembler flou. Et l’objectif difficile à atteindre. Mais Pierre Meyssignac, un professeur de l’École européenne de Munich (Allemagne), veut croire que c’est possible. Il nous invite à participer au « Défi climat » qu’il s’est lancé. Il...

Climat : à l’ONU, la Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060

Le Parisien
Climat : à l’ONU, la Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Le président chinois Xi Jinping a annoncé cet objectif lors d’un discours devant l’Assemblée générale des Nations-Unies, ce mardi. Une première de la part du régime de Pékin.