Face au réchauffement climatique, publicité et sobriété, un mariage contre-nature

Le Monde, le
Face au réchauffement climatique, publicité et sobriété, un mariage contre-nature
A l’heure des interrogations sur les excès de la société de consommation, les procès en « greenwashing » se multiplient à l’encontre des publicités. D’où la tentation de plus en plus grande de limiter leur expression, comme cela a été fait pour le tabac et l’alcool.
Articles qui devraient vous intéresser :

Réchauffement climatique : après l'Islande, la Suisse vient d’enterrer un de ses glaciers

Futura Sciences
Réchauffement climatique : après l'Islande, la Suisse vient d’enterrer un de ses glaciers
L'écho de la montagne raisonne dans tous les pays face au défi énorme à relever pour contrer le réchauffement climatique. Dimanche, en Suisse, quelque 250 personnes ont effectué une « marche funèbre » pour commémorer la disparition du Pizol, un des glaciers alpins les plus étudiés.

L’ONU trop optimiste face au réchauffement climatique ?

Natura Sciences
no preview
- Une étude publiée dans la revue Nature Climate Change établit que les prévisions de l’ONU sur le réchauffement climatique seraient trop optimistes. Les scientifiques estiment que les prévisions des Nations Unies seraient "incertaines". Cet article L’ONU trop optimiste face au...

Comment agir contre le réchauffement climatique ? Les conseils de Jean Jouzel

Futura Sciences
Comment agir contre le réchauffement climatique ? Les conseils de Jean Jouzel
Sans aucun doute, la chose à ne pas faire est de baisser les bras face à la situation de notre Planète qui s’écroule sous les effets du réchauffement climatique. Les moyens de lutte ne manquent pas, en commençant par des actions dans nos vies quotidiennes. L’alimentation, l’habitation...

« Les sociétés humaines doivent d’urgence trouver un chemin pour passer de trop pour certains à assez pour tous »

Le Monde
« Les sociétés humaines doivent d’urgence trouver un chemin pour passer de trop pour certains à assez pour tous »
L’économiste Eloi Laurent observe, dans une tribune au « Monde », que le concept de sobriété a connu différentes acceptions. Face à l’indéniable réalité du réchauffement climatique, il faut maintenant adopter l’idée d’une sobriété-partage, fondée sur le principe de justice.