Émissions de gaz à effet de serre : certains barrages sont pires que des centrales à charbon !

Futura Sciences, le
Par
#Réchauffement #barrage hydraulique #émissions de gaz à effet de serre #émissions de méthane #Réchauffement climatique #construction de barrage #emplacement d'un barrage #centrale à charbon #analyse de cycle de vie #décomposition de la matière organiq
Émissions de gaz à effet de serre : certains barrages sont pires que des centrales à charbon !
L’énergie hydroélectrique est la première source d’énergie renouvelable dans le monde. Une énergie réputée verte qui encourage la multiplication des projets de grands barrages. Pourtant, certaines constructions s’avèrent très émettrices de méthane et de dioxyde de carbone, en raison de la...
Articles qui devraient vous intéresser :

Réchauffement climatique : les barrages hydrauliques émettraient des gaz à effet de serre

Futura Sciences
no preview
Du CO2 au méthane, les retenues d'eau derrière les barrages hydrauliques émettent des gaz à effet de serre, produits par l'activité biologique. Ces quantités injectées dans l'atmosphère ont été sous-estimées de 25 %, affirment des chercheurs américains.

Le Canada fermera ses centrales au charbon d’ici 2030

Le Devoir
Le Canada fermera ses centrales au charbon d’ici 2030
Le Canada va fermer ses centrales au charbon d’ici 2030 pour accélérer la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat.

Charbon : la Chine construirait en cachette des dizaines de centrales

Futura Sciences
Charbon : la Chine construirait en cachette des dizaines de centrales
Des centrales à charbon entrent en service alors que le gouvernement chinois avait promis l'arrêt de leur construction. Ces nouvelles capacités dépassent à elles seules la totalité des centrales américaines et mettent en péril le respect de l’accord de Paris.

Cette startup va traquer les émissions de chaque usine polluante par satellite

Futura Sciences
Cette startup va traquer les émissions de chaque usine polluante par satellite
Financée par Google, la startup WattTime veut mesurer les émissions de toutes les centrales électriques de la planète grâce à un algorithme combinant différentes données issues d’images satellites. La fin de l’impunité en matière de pollution ?