Etude d'impact : ce qui change pour les installations classées

Actu Environnement, le
Par
#Risques
Etude d'impact : ce qui change pour les installations classées
La réforme de l'étude d'impact, couplée à celle de l'autorisation unique, a jeté le trouble sur le régime de l'évaluation environnementale applicable aux installations classées. L'Administration donne des clés pour comprendre.
Articles qui devraient vous intéresser :

Les installations de stockage de déchets inertes deviennent des installations classées

Actu Environnement
Les installations de stockage de déchets inertes deviennent des installations classées
Une nouvelle modification de la nomenclature des installations classées soumet les ISDI au régime d'enregistrement. Deux arrêtés modifient simultanément les prescriptions applicables et les conditions d'admission des déchets.

Installations classées : ce qui est prévu pour réduire le champ de l'étude d'impact et des enquêtes publiques

Actu Environnement
Installations classées : ce qui est prévu pour réduire le champ de l'étude d'impact et des enquêtes publiques
L'exécutif prévoit d'accentuer le mouvement de simplification de la réglementation applicable aux ICPE en supprimant les évaluations environnementales et les enquêtes publiques partout où le droit européen le permet.

Le nouveau contenu de l'étude d'impact

Actu Environnement
Le nouveau contenu de l'étude d'impact
La réforme de l'étude d'impact, intervenue cet été, a des conséquences non seulement sur le périmètre des projets concernés mais également sur la procédure et le contenu même de ces études. Focus sur ce qui change en termes de contenu.

ICPE : la description des incidences du projet désormais exigée dans le dossier d'enregistrement

Actu Environnement
ICPE : la description des incidences du projet désormais exigée dans le dossier d'enregistrement
Un décret vient réformer la procédure d'enregistrement des installations classées. Il prévoit la production d'une description des incidences notables de l'installation sur l'environnement. Une réintroduction de l'étude d'impact ?