Les Belges attribuent le cancer à des facteurs « extérieurs »

L'avenir, le
Les Belges attribuent le cancer à des facteurs « extérieurs »
SANTÉ La majorité de la population estime que le cancer est plutôt une conséquence de facteurs extérieurs comme la pollution, l’obésité, et les additifs alimentaires.
Articles qui devraient vous intéresser :

Incertitudes sur la «loterie» du cancer

Le Figaro
Incertitudes sur la «loterie» du cancer
«Hasard malheureux» ou facteurs extérieurs comme explication à la maladie ? Un peu des deux...

Traitement du cancer: il est permis d’espérer

L'avenir
Traitement du  cancer: il est permis d’espérer
Le 2e baromètre «Les Belges face au cancer» est sorti hier. Les Belges sont plutôt bien informés, mais sous-estiment l’avancée de la science.

40% des cancers pourraient être évités: les 9 facteurs de risque sur lesquels agir

L'express
no preview
Les Français sous-estiment le rôle de plusieurs facteurs de risque comme le tabac, l'alcool ou l'alimentation dans la survenue de cancer, affirme l'Institut national du cancer.

« Les Belges doivent être mieux informés sur la radiothérapie »

L'avenir
« Les Belges doivent être mieux informés sur la radiothérapie »
La perception de la radiothérapie par les Belges est incomplète, comme le montre une étude de la KU Leuven. La radiologie est négativement connotée et de nombreux Belges confondent radiothérapie (méthode de traitement du cancer) et radiologie (imagerie médicale).