Le prix plancher du CO2 en France ne concernera que les centrales électriques au charbon

Le Monde, le
Le prix plancher du CO2 en France ne concernera que les centrales électriques au charbon
François Hollande avait annoncé en avril l’instauration unilatérale d’un prix plancher pour la tonne de carbone dans le secteur de la production électrique. Finalement, ce prix ne concernera que les centrales au charbon, a annoncé Ségolène Royal.
Articles qui devraient vous intéresser :

Prix du carbone : la France ciblera ses centrales au charbon

Actu Environnement
Prix du carbone : la France ciblera ses centrales au charbon
Ségolène Royal a reçu le rapport sur le prix du carbone. Elle souhaite que le prix plancher du CO2 vise les centrales au charbon françaises. Pour épargner les centrales au gaz, la taxe sur le charbon pourrait être renforcée.

Le gouvernement accorde un répit aux centrales à charbon en renonçant à les surtaxer

Le Monde
Le gouvernement accorde un répit aux centrales à charbon en renonçant à les surtaxer
François Hollande avait annoncé l’instauration d’un prix plancher de la tonne de carbone, une mesure qui aurait précipité la fin des centrales à charbon françaises.

L’arrêt de Fessenheim et des centrales à charbon va peser sur le réseau électrique lors des prochains hivers

Le Monde
L’arrêt de Fessenheim et des centrales à charbon va peser sur le réseau électrique lors des prochains hivers
Les retards du réacteur EPR forcent la France à conserver au moins une de ses centrales à charbon, ce qui contreviendrait à la promesse d’Emmanuel Macron de fermer la totalité des centrales à charbon françaises avant la fin de son quinquennat.

Pourquoi les centrales à charbon sont (encore) nécessaires

Challenges
Pourquoi les centrales à charbon sont (encore) nécessaires
Alors que la transition énergétique met le cap sur les renouvelables, il reste encore cinq centrales à charbon en France. La fin du minerai noir est prévue en 2022. Mais les premières centrales ne fermeront que dans deux ans.