Contaminations : « Les zones mortes, prélude d’une planète sans vie »

Le Monde, le
Contaminations : « Les zones mortes, prélude d’une planète sans vie »
Les dégâts environnementaux infligés par l’homme sont irréversibles, alertent Gerald Markowitz et David Rosner, deux historiens des sciences américains, dans une tribune au « Monde ».
Articles qui devraient vous intéresser :

Le réchauffement climatique accentue le développement de zones mortes

Le Devoir
Le réchauffement climatique accentue le développement de zones mortes
Le réchauffement climatique joue un rôle plus important que l’on pensait dans les zones mortes des plans d'eau de la planète et la situation risque d’empirer, selon une étude.

Les zones mortes prennent de l’ampleur dans les océans

Le Devoir
Les zones mortes prennent de l’ampleur dans les océans
Selon les conclusions d'une étude internationale pilotée par plus d’une vingtaine de scientifiques, la superficie des « zones mortes », donc sans oxygène, a été multipliée par quatre depuis 1950.

Contaminations : « J’ai vu combien la Terre est petite et malmenée »

Le Monde
Contaminations : « J’ai vu combien la Terre est petite et malmenée »
Le photographe Samuel Bollendorff a photographié les zones les plus polluées de la planète pour une série de reportages à paraître dans « Le Monde ».

Les irréversibles contaminations de la planète

Le Monde
Les irréversibles contaminations de la planète
La série de reportages que publie « Le Monde » dans sa série « Contaminations » montre les conséquences à long terme de l’inaction dénoncée par Nicolas Hulot. Revenir sur les lieux souillés et détruits par l’humanité est une manière de rappeler les gouvernements à leurs...