OGM : l'étude qui pourrait les rendre illégaux

Bio à la Une, le
Par
OGM : l'étude qui pourrait les rendre illégaux
Une récente étude pourrait remettre en question la légitimité des OGM sur les marchés Une récente étude norvégienne niant l'équivalence des OGM avec les aliments conventionnels pourrait remettre totalement en cause les autorisations de mise sur le marché dont ils bénéficient. Si les aliments OGM passent outre le principe de précaution et sont autorisés malgré le manque de recul sur leurs effets à long-terme, c’est parce qu’ils jouissent de ce que l’on appelle le principe “d’équivalence en substance”. En d’autres terme, puisqu’ils sont considérés comme essentiellement semblables à des aliments déjà existants, ils ne nécessitent pas de normes de sécurité supplémentaires. Ce qui arrange bien le commerce des fabricants d’organismes...
Articles qui devraient vous intéresser :

Douanes: de plus en plus de médicaments illégaux interceptés

L'avenir
Douanes: de plus en plus de médicaments illégaux interceptés
Les douanes mettent la main sur un nombre croissant de médicaments illégaux. Un boom qui serait dû à la crise économique.

Un meilleur traitement de l’eau potable pourrait éviter plus de 2800 cancers par an en Europe

Le Monde
Un meilleur traitement de l’eau potable pourrait éviter plus de 2800 cancers par an en Europe
Une étude quantifie les pathologies liées à la chloration de l’eau, nécessaire pour la rendre potable.

Les pesticides illégaux, ce fléau qui empoisonne l’Europe

Courrier International
Les pesticides illégaux, ce fléau qui empoisonne l’Europe
Ils sont moins chers, mais plus dangereux, et ils envahissent le Vieux Continent. Le quotidien économique italien Il Sole 24 Ore a enquêté sur la vente de pesticides illégaux. Un marché parallèle qui fait perdre 1,3 milliard par an aux producteurs européens “certifiés”.  

Interpol saisit 1,5 millions de tonnes de déchets illégaux

Actu Environnement
Interpol saisit 1,5 millions de tonnes de déchets illégaux
A l'issue d'une opération menée sur trente jours, l'Organisation internationale de police criminelle a intercepté 1,5 millions de tonnes de déchets illégaux. La majorité est liée à l'industrie automobile.