Changement climatique : une bombe à retardement

Le Monde, le
Changement climatique : une bombe à retardement
Editorial. Il faut arrêter de croire que le climatosceptique, c’est toujours l’autre, et réaliser enfin que, comme pour la menace nucléaire, l’humanité est à l’origine de ce qui peut la détruire.
Articles qui devraient vous intéresser :

Dans les sous-sols de Stocamine, la bombe à retardement alsacienne

Le Monde
Dans les sous-sols de Stocamine, la bombe à retardement alsacienne
Quelque 44 000 tonnes de déchets dangereux sont enfouies dans une ancienne mine du Haut-Rhin, qui se révèle instable. Déstockage ou confinement : que faire de cette bombe à retardement ?

La fonte du permafrost est une bombe climatique et sanitaire à retardement

Futura Sciences
La fonte du permafrost est une bombe climatique et sanitaire à retardement
Les sols gelés du permafrost menacent, en fondant, de libérer des virus oubliés et des milliards de tonnes de gaz à effet de serre (GES) qu'ils emprisonnent depuis des millénaires, au risque notamment de provoquer un emballement du réchauffement climatique.

Le boom du méthane, bombe à retardement du réchauffement climatique

Le Nouvel Observateur
Le boom du méthane, bombe à retardement du réchauffement climatique
La concentration de méthane dans l'atmosphère a rapidement crû ces dix dernières années. Or le méthane est 28 fois plus "réchauffant" que le CO2...

Du méthane s'échappe au fond des océans : y a-t-il danger ?

Futura Sciences
Du méthane s'échappe au fond des océans : y a-t-il danger ?
Les hydrates de méthane, ou clathrates, mélanges de glace et de méthane emprisonné, sont de formidables réserves d'énergie tapies en bordure des océans, notamment en Arctique. Comme le méthane est un puissant gaz à effet de serre, ses réserves pourraient être une bombe climatique à...