A Lyon, des micro-capteurs prêtés aux habitants pour mesurer la qualité de l’air qu’ils respirent

Le Parisien, le
A Lyon, des micro-capteurs prêtés aux habitants pour mesurer la qualité de l’air qu’ils respirent
Chez eux ou en déplacement, des habitants de Lyon équipés de capteurs mobiles peuvent connaître en temps réel la teneur en microparticules de l’air qu’ils respirent. Et changer leurs habitudes.
Articles qui devraient vous intéresser :

Qualité de l'air : des micro-capteurs connectés de gaz et de particules testés sur le terrain

Actu Environnement
Qualité de l'air : des micro-capteurs connectés de gaz et de particules testés sur le terrain
L'Ecole nationale supérieure Mines-Télécom Lille Douai (IMT Lille Douai) et l'Ineris testent depuis début janvier et jusqu'à la mi-février des micro-capteurs connectés de gaz et de particules pour la mesure de la qualité de l'air extérieur en site...

Pollution : l'air que je respire est-il bon ?

Futura Sciences
Pollution : l'air que je respire est-il bon ?
Rendre la pollution de l'air « visible », c'est l'idée d'une expérience qui sera menée à Grenoble cet automne. Des capteurs miniatures seront confiés à des habitants, qui pourront ainsi connaître en permanence la qualité de l'air qu'ils respirent.

Qualité de l'air : on respire mal en Ile-de-France selon 83% de ses habitants

Le Parisien
Qualité de l'air : on respire mal en Ile-de-France selon 83% de ses habitants
Les Franciliens respirent mal ! Quelque 83% des habitants d'Ile-de-France y trouvent l'air de mauvaise qualité, un chiffre en augmentation de 18 points en six ans, et ils sont plus d'un quart à...

Pollution de l'air : les premières évaluations de micro-capteurs sont encourageantes

Actu Environnement
Pollution de l'air : les premières évaluations de micro-capteurs sont encourageantes
Airparif et l'Ineris ont publié simultanément les résultats de deux évaluations de micro-capteurs dédiés à la surveillance de l'air. Ces outils peuvent être notamment utiles pour la surveillance de l'air intérieur.