Gaz russe : « Le vrai sujet est de diminuer généralement notre exposition aux énergies fossiles importées »

Le Monde, le
Gaz russe : « Le vrai sujet est de diminuer généralement notre exposition aux énergies fossiles importées »
La guerre en Ukraine a mis en lumière la dépendance des pays européens aux hydrocarbures russes. Quelles en sont les conséquences, existe-t-il des alternatives ? Nabil Wakim, journaliste au « Monde » spécialiste des questions énergétiques, a répondu à vos questions lors d’un tchat consacré au gaz russe.
Articles qui devraient vous intéresser :

Les émissions de CO2 devraient diminuer de 1,4 milliard de tonnes chaque année

Futura Sciences
Les émissions de CO2 devraient diminuer de 1,4 milliard de tonnes chaque année
Après une baisse notable des émissions de gaz à effet durant la pandémie de Covid-19, celles-ci repartent de plus belles à l'unisson de la dynamique de la relance économique qui se montre toujours fortement dépendante des combustibles fossiles, ce qui n'augure rien de bon pour les...

Marine Le Pen : un projet dangereux pour le climat

Le Monde
Marine Le Pen : un projet dangereux pour le climat
Le programme de la candidate du Rassemblement national en matière de lutte contre le dérèglement climatique aboutirait à augmenter les gaz à effet de serre, à pénaliser les ménages et à augmenter notre dépendance aux énergies fossiles importées.

Le gazoduc Eastmed, une option compliquée pour diminuer la dépendance européenne au gaz russe

Le Monde
Le gazoduc Eastmed, une option compliquée pour diminuer la dépendance européenne au gaz russe
Alors que l’Union européenne cherche à diminuer sa dépendance au gaz russe, le projet de gazoduc Eastmed, qui devait relier les champs de gaz naturel offshore au large d’Israël et de Chypre à la Grèce et l’Europe, revient sur la table. Mais il reste compliqué à mettre en place.

Pourquoi l'élevage est le grand oublié de la COP21

Terra Eco
Pourquoi l'élevage est le grand oublié de la COP21
Ophélie Véron est blogueuse et chercheuse en sciences sociales Une nouvelle COP qui s'achève et, une fois encore, un sujet n'y a pas été abordé : l'agriculture animale. Un sujet qui fâche, un sujet qui divise, un sujet que, contrairement aux énergies fossiles, la plupart de nos dirigeants...