Urinothérapie : quand boire son urine est bon pour la santé

Bio à la Une, le
Par
Urinothérapie : quand boire son urine est bon pour la santé
Urinothérapie : quand boire son urine est bon pour la santé N’ayez pas peur de la vérité. Cultivez-la si elle existe. Boire sa propre urine serait bénéfique pour la santé. L’urinothérapie est une pratique déjà suivi par cinq millions d’Allemands, dix millions de Chinois, deux millions de Japonnais et un million de personnes aux Pays-Bas. Explications sur les superpouvoirs de cet or jaune. L’urine, un liquide méconnu à la mauvaise réputation Est-ce un tabou en France de parler urine ? De boire son urine et de l’avouer à autrui ? C’est possible, car ce liquide jaune a mauvaise réputation. Si vous en doutez, faites le test en avouant à vos ami(e)s que vous venez de boire votre propre “pisse”. Du rire aux larmes, vous imaginez déjà leurs...
Articles qui devraient vous intéresser :

Médecines dites alternatives

L'express
Médecines dites alternatives
Il existerait environ 400 médecines dites alternatives, des plus connues - ostéopathie, chiropraxie, acupuncture, auriculothérapie, sophrologie, hypnose, reiki -, aux plus obscures - la sylvothérapie, qui consiste à câliner les arbres ou l'urinothérapie, proposant de boire son urine....

L’urine humaine, le prochain or vert ?

Le Monde
L’urine humaine, le prochain or vert ?
Des chercheurs et des ingénieurs tentent de valoriser l’urine comme un intrant naturel pour l’agriculture.

L’urine et ses bienfaits insoupçonnés sur la santé et l’environnement

Bio à la Une
L’urine et ses bienfaits insoupçonnés sur la santé et l’environnement
L’urine et ses bienfaits insoupçonnés sur la santé et l’environnement L’urine, ce précieux liquide jaune mélange répulsion et questionnement depuis de très nombreuses années. Il s’avère être vertueux pour notre santé et celle de la planète. Urine, médecine et...

Everlux, ou comment produire de l’électricité avec de l’urine

Futura Sciences
Everlux, ou comment produire de l’électricité avec de l’urine
Poursuivi depuis plusieurs années, ce projet d'étudiants de l'école d'ingénieurs SupBiotech a abouti à un prototype fonctionnel. Il démontre qu'il est possible de produire de l'électricité à partir de l'urine, dans une biopile microbienne, avec un procédé simple, fiable et peu coûteux....