Les dégâts aux bâtiments dus à la sécheresse en France devraient coûter entre 1,6 et 2,4 milliards d’euros en 2022

Le Monde, le
Les dégâts aux bâtiments dus à la sécheresse en France devraient coûter entre 1,6 et 2,4 milliards d’euros en 2022
Cette estimation ne comprend que les dommages constatés dans des communes pour lesquelles l’état de catastrophe naturelle sera reconnu, et qui seront ensuite bel et bien considérés comme consécutifs à la sécheresse.
Articles qui devraient vous intéresser :

Les assureurs s’attendent à un doublement de la facture des catastrophes naturelles d’ici à 2040

Le Monde
Les assureurs s’attendent à un doublement de la facture des catastrophes naturelles d’ici à 2040
L’Association française de l’assurance (AFA) estime que les dégâts causés par les catastrophes naturelles devraient coûter aux assureurs 92 milliards d’euros entre 2015 et 2040, contre 48 milliards entre 1988 et 2013.

Catastrophes naturelles mondiales : 63 milliards d'euros de dégâts en six mois

Le Parisien
Catastrophes naturelles mondiales : 63 milliards d'euros de dégâts en six mois
Inondations en France, feux de forêts au Canada, orages au Pays-Bas, tremblements de terre au Japon ... Les catastrophes naturelles ont causé au premier semestre pour environ 63 milliards d'euros de dégâts...

Surcoût de 5 milliards d’euros et retards pour l’EPR construit au Royaume-Uni

Le Monde
Surcoût de 5 milliards d’euros et retards pour l’EPR construit au Royaume-Uni
La construction d’Hinkley Point C en Angleterre devrait coûter 25 milliards d’euros, et pourrait avoir jusqu’à quinze mois de retard.

Le stockage de déchets radioactifs de Bure pourrait coûter près de 35 milliards d’euros

Le Monde
Le stockage de déchets radioactifs de Bure pourrait coûter près de 35 milliards d’euros
Les producteurs de résidus nucléaires, EDF, Areva et le CEA, affirment que la facture pourrait être limitée à 20 milliards d’euros.