Des séismes pourraient avoir réchauffé l'Arctique avec du méthane

Futura Sciences, le
Par
#Réchauffement climatique #clathrates #concentration atmosphérique en méthane #Séisme #arc volcanique #tremblement de terre #climatologie #îles Aléoutiennes #péninsule du Kamtchatka #MIPT #Leopold Lobkovsky #À la Une
Des séismes pourraient avoir réchauffé l'Arctique avec du méthane
L'Arctique a subi des réchauffements énigmatiques depuis un siècle. Ils sont peut-être dus indirectement à des séismes dans l'Arc des Aléoutiennes, selon un éminent géophysicien russe.
Articles qui devraient vous intéresser :

Du méthane s'échappe au fond des océans : y a-t-il danger ?

Futura Sciences
Du méthane s'échappe au fond des océans : y a-t-il danger ?
Les hydrates de méthane, ou clathrates, mélanges de glace et de méthane emprisonné, sont de formidables réserves d'énergie tapies en bordure des océans, notamment en Arctique. Comme le méthane est un puissant gaz à effet de serre, ses réserves pourraient être une bombe climatique à...

En vidéo : l'air se réchauffe deux fois plus vite en Arctique

Futura Sciences
En vidéo : l'air se réchauffe deux fois plus vite en Arctique
La NOAA, la célèbre agence états-unienne responsable de l’étude de l’océan et de l’atmosphère, vient de rendre public son rapport annuel sur l’état de l’Arctique. Il révèle, par exemple, que les températures de l’air s’y élèvent deux fois plus vite que celles de la moyenne...

La Lune impacte les émissions de méthane au fond de l'océan

Futura Sciences
La Lune impacte les émissions de méthane au fond de l'océan
Le méthane est un puissant gaz à effet de serre qui s’échappe en quantités importantes de l’océan Arctique. Des chercheurs viennent de découvrir que la Lune, par le biais des marées qu’elle impose à nos océans, joue un rôle dans le phénomène.

Les séismes induits par fracturation pourraient augmenter

Le Devoir
Les séismes induits par fracturation pourraient augmenter
Si l’industrie du gaz naturel liquéfié progresse en Colombie-Britannique, les séismes induits par la fracturation hydraulique pourraient se faire cinq fois plus nombreux.