Personnel irradié, bébés exposés : les dérives d'un hôpital marseillais

Terra Eco, le
Par
Personnel irradié, bébés exposés : les dérives d'un hôpital marseillais
Depuis 2006, les produits radioactifs utilisés dans le service de médecine nucléaire de l'hôpital de la Timone, à Marseille, contaminent les locaux alentours. La direction le sait au moins depuis 2010 mais commence tout juste à agir. « On a l'impression d'avoir été violés. On nous a menti pendant des années. » Pascal (1) travaille au Samu, au rez-de-chaussée de l'hôpital, juste en-dessous du service de médecine nucléaire. Il a appris en septembre que des salles de son service étaient exposées à une (...) - Santé / Santé, Pollution, Enquête
Articles qui devraient vous intéresser :

Comment restaurer le microbiote des bébés nés par césarienne

Le Figaro
Comment restaurer le microbiote des bébés nés par césarienne
L'étude met en lumière que les bébés nés par césarienne mais exposés aux fluides vaginaux maternels présentaient des bactéries plus riches que les autres.

Nucléaire : l'IRSN pèse les avantages et inconvénients de l'entreposage du combustible irradié en piscine

Actu Environnement
Nucléaire : l'IRSN pèse les avantages et inconvénients de l'entreposage du combustible irradié en piscine
L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire s'est penché sur l'entreposage du combustible irradié en piscine ou à sec. Les deux stratégies ont des points forts et des défauts. Le recours au retraitement des combustibles détermine le choix.

Plus de 100 bébés issus d’une maturation in vitro nés en Belgique

L'avenir
Plus de 100 bébés issus d’une maturation in vitro nés en Belgique
Depuis novembre 2010, plus de 100 bébés issus d’une maturation in vitro (MIV) sont nés en Belgique, indique jeudi l’expert en fertilité Michel De Vos, de l’UZ Brussel (hôpital universitaire de Bruxelles).

En matière de santé et de bien-être, les dérives sectaires gagnent du terrain

Le Figaro
En matière de santé et de bien-être, les dérives sectaires gagnent du terrain
Sur les 2300 signalements que la Mission de lutte contre les dérives sectaires a reçus en 2016, la moitié concerne des dérives liées à la santé.