Pourquoi pleut-il plus dans l'hémisphère nord que dans la moitié sud ?

Futura Sciences, le
Par
#climatologie #océan
Pourquoi pleut-il plus dans l'hémisphère nord que dans la moitié sud ?
La circulation océanique serait le principal moteur de l’asymétrie dans les régimes de pluies tropicales. Il pleut plus au nord qu’au sud de l’équateur, pourtant l’hémisphère sud est plus exposé aux radiations solaires, et donc plus enclin à l’augmentation d’humidité. Cette observation est longtemps...
Articles qui devraient vous intéresser :

L’été 2023 a été le plus chaud dans l’hémisphère nord depuis 2 000 ans !

Futura Sciences
L’été 2023 a été le plus chaud dans l’hémisphère nord depuis 2 000 ans !
L’été n’a jamais été aussi chaud en 2 000 ans dans notre hémisphère nord qu’au cours de l’été 2023 ! C’est ce que nous apprend aujourd’hui une équipe internationale de chercheurs. Mais comment peuvent-ils être aussi affirmatifs alors que les instruments n’ont...

La sécheresse de cet été dans l’hémisphère Nord très certainement liée au changement climatique

Le Monde
La sécheresse de cet été dans l’hémisphère Nord très certainement liée au changement climatique
Un tel épisode a une chance de se produire tous les 20 ans dans le climat actuel. Sans réchauffement, il ne se serait produit qu’une fois tous les 400 ans dans l’hémisphère Nord, et tous les 60 à 80 ans en Europe.

« C’est tout bonnement l’enfer » : une violente canicule s’installe dans l’hémisphère Nord

Le Monde
« C’est tout bonnement l’enfer » : une violente canicule s’installe dans l’hémisphère Nord
Avec des températures qui frôlent les 45 °C en Sicile et en Sardaigne, et le mercure qui atteint 40 °C en Espagne, en Italie et dans le sud de la France : la canicule est bel et bien arrivée en Europe. L’hémisphère Nord enregistre des températures anormalement hautes cet été.

L'énergie éolienne menacée par le réchauffement climatique ?

Futura Sciences
L'énergie éolienne menacée par le réchauffement climatique ?
Une étude, à prendre avec des pincettes car c'est la première du genre, prédit que les vents souffleront moins fort dans l'hémisphère nord d'ici la fin de ce siècle. Une fraction de l'énergie éolienne disponible pendant encore au moins quelques décennies pourrait donc disparaître dans...