Les El Niño extrêmes pourraient doubler à cause de l'activité humaine

Futura Sciences, le
Par
#Réchauffement climatique #océan
Les El Niño extrêmes pourraient doubler à cause de l'activité humaine
Les événements El Niño extrêmes, principales perturbations climatiques mondiales, pourraient doubler au cours de ce siècle. Les émissions massives de gaz à effet de serre dans l’atmosphère en seraient les principales responsables, induisant une augmentation de la température océanique très...
Articles qui devraient vous intéresser :

La fréquence des El Niño extrêmes pourrait doubler après 2050

Actu Environnement
La fréquence des El Niño extrêmes pourrait doubler après 2050
Avec un réchauffement de cinq degrés, si rien n'est entrepris pour limiter le changement climatique, les phénomènes El Niño extrêmes pourraient voir leur fréquence doubler à partir de 2050. Explications d'Eric Guilyardi, directeur de recherche LOC...

Climat : l’Australie pourrait subir davantage d’événements extrêmes

Futura Sciences
Climat : l’Australie pourrait subir davantage d’événements extrêmes
Les événements climatiques extrêmes pourraient bien augmenter en Australie, en Asie de l’Est ou dans l'est de l’Afrique. L’océan Indien, qui pilote le climat de ces régions, répondrait au réchauffement climatique en modifiant le régime des vents de surface. En conséquence,...

Le réchauffement climatique, seul responsable de la canicule en 2016

Le Devoir
Le réchauffement climatique, seul responsable de la canicule en 2016
Une étude conclut que des phénomènes climatiques extrêmes ont été causés exclusivement par l’activité humaine, une première.

400 ans de caprices d'El Niño révélés par une technique « impossible »

Futura Sciences
400 ans de caprices d'El Niño révélés par une technique « impossible »
Des chercheurs australiens ont réussi à retracer 400 ans de phénomènes climatiques El Niño en lisant dans le cœur des coraux comme dans les cernes des arbres. Leurs résultats confirment une tendance à l’intensification des variations climatiques extrêmes.