Internet pour faciliter le don d’organes

L'avenir, le
Internet pour faciliter le don d’organes
Plus de 1 200 personnes sont en attente d’un organe. Une proposition de donner son feu vert au don par internet est sur la table.
Articles qui devraient vous intéresser :

Est-ce qu’on est vraiment mort quand on prélève les organes ?

L'avenir
Est-ce qu’on est vraiment mort quand on prélève les organes ?
Il existe des histoires de personnes «revenues de la mort». Et certaines personnes s’indignent, refusent d’être donneuses d’organes, de peur que le don d’organes les tue alors qu’elles n’étaient pas réellement mortes.

Don d’organes, parlons-en

L'avenir
Don d’organes, parlons-en
Depuis 2007, les proches d’un défunt ne peuvent théoriquement plus s’opposer au don d’organes. «Qui ne dit mot consent», dit la loi.

Vers une cryopréservation des organes

Le Figaro
Vers une cryopréservation des organes
Si l'on sait «congeler» des cellules, des gamètes ou du sang, l'objectif est désormais de préserver par le froid des tissus complexes, voire des organes en vue d'une greffe.

Import et export d’organes

L'avenir
Import et export d’organes
Notre petit pays dont la législation favorise le don d’organes n’est-il pas lésé face à une nation comme l’Allemagne où la loi exige le consentement explicite du donneur?