La consigne ou le succès du retour à l’envoyeur

Le Monde, le
La consigne ou le succès du retour à l’envoyeur
Partout en France, la consigne des bouteilles en verre se développe. Une tradition qui renaît sous l’impulsion du zéro déchet, du vrac et des circuits courts.
Articles qui devraient vous intéresser :

Consigne : le pré-rapport de Jacques Vernier fixe les conditions du succès

Actu Environnement
Consigne : le pré-rapport de Jacques Vernier fixe les conditions du succès
Il est possible d'atteindre l'objectif de collecte de 90 % des bouteilles plastique, à condition d'encadrer le dispositif avec une sanction financière, de fixer un montant de consigne suffisamment incitatif et de bien mailler le territoire.

Recyclage : comment la consigne a disparu en France

Le Monde
Recyclage : comment la consigne a disparu en France
Jusqu’au début des années 1990, la consigne, cette petite somme supplémentaire payée par le consommateur pour l’emballage, était restituée au retour de la bouteille en magasin.

«Ma bouteille s’appelle Reviens» relance le principe de la consigne

Le Parisien
«Ma bouteille s’appelle Reviens» relance le principe de la consigne
Elle a été baptisée « Ma Bouteille s’appelle Reviens ! » et comme son nom l’indique, fait la promotion d’un retour à la consigne des bouteilles vides, habitude aujourd’hui abandonnée au profit du recyclage...

Las des dépôts sauvages de déchets, un maire pratique le « retour à l’envoyeur »

Le Monde
Las des dépôts sauvages de déchets, un maire pratique le « retour à l’envoyeur »
Le maire de Laigneville, un bourg de 5 000 habitants dans l’Oise, enquête à l’ancienne pour débusquer les propriétaires des déchets peu respectueux de l’environnement.