Le stress thermique touchera un milliard de personnes d'ici 2100 si nous ne faisons rien

Futura Sciences, le
Par
#Environnement #stress thermique #chaleur #chaleur extrême #chaleur fatale #chaleur solaire #Réchauffement climatique #climatologie #Crise climatique #changement climatique #Appel des scientifiques du climat #bilan du climat #climat
Le stress thermique touchera un milliard de personnes d'ici 2100 si nous ne faisons rien
Le stress thermique pourrait toucher en 2100 quatre fois plus de personnes qu'aujourd'hui si la lutte contre le réchauffement global de la planète n'est pas plus sérieusement prise en compte. 
Articles qui devraient vous intéresser :

Réchauffement climatique : plus d'un milliard de personnes souffriront de la chaleur chaque année

Futura Sciences
Réchauffement climatique : plus d'un milliard de personnes souffriront de la chaleur chaque année
Le stress thermique pourrait toucher en 2100 quatre fois plus de personnes qu'aujourd'hui si la lutte contre le réchauffement global de la planète n'est pas plus sérieusement prise en compte. 

D'ici à 2100, une explosion du stress lié aux chaleurs extrêmes

Courrier International
D'ici à 2100, une explosion du stress lié aux chaleurs extrêmes
Le nombre de personnes souffrant de stress dû aux chaleurs extrêmes sera multiplié par 15 si la planète se réchauffe de 2 °C, estime une étude britannique.

Le manque d'eau touchera 5 milliards de personnes d'ici 2050

Futura Sciences
Le manque d'eau touchera 5 milliards de personnes d'ici 2050
Le réchauffement climatique et la mauvaise gestion des ressources en eau aggravent les sécheresses partout dans le monde. Une situation qui met en danger des millions de personnes mais qui a aussi de graves conséquences sociales et économiques.

Gérer le stress thermique en ville dans les prochaines décennies

Actu Environnement
Gérer le stress thermique en ville dans les prochaines décennies
Une étude conduite par Météo France projette jusqu'en 2100 l'évolution des îlots de chaleur dans l'agglomération parisienne selon une hausse de 4°C pour la France et selon des modèles affinés prenant en compte végétalisation et morphologie du bâti.