Réchauffement climatique : le secteur du numérique génère plus de gaz à effet de serre que l'aviation

Futura Sciences, le
Par
#Environnement #Numérique #gaz à effet de serre #Pollution #Data center #consommation d'électricité des data centers #émissions de CO2 #émissions de gaz à effet de serre #consommation électrique #empreinte carbone #consommation d'Internet #consommatio
Réchauffement climatique : le secteur du numérique génère plus de gaz à effet de serre que l'aviation
Les appareils électroniques, les data centers et les objets connectés sont loin d’être écologiques. Les nouveaux usages du numérique ont un impact désastreux sur la planète, s’alarment les experts, et génèrent une consommation énergétique croissante.
Articles qui devraient vous intéresser :

Le secteur du numérique génère plus de gaz à effet de serre que l'aviation

Futura Sciences
Le secteur du numérique génère plus de gaz à effet de serre que l'aviation
Les appareils électroniques, les data centers et les objets connectés sont loin d’être écologiques. Les nouveaux usages du numérique ont un impact désastreux sur la planète, s’alarment les experts, et génèrent une consommation énergétique croissante.

Réchauffement climatique : les pollueurs ne sont pas les payeurs !

Futura Sciences
Réchauffement climatique : les pollueurs ne sont pas les payeurs !
Face au réchauffement climatique, nous ne serons pas tous égaux. Certains seront plus touchés que d’autres. Et ce ne sera pas forcément ceux qui auront émis le plus de gaz à effet de serre qui souffriront le plus des effets du changement climatique.

4 % des émissions de GES

GreenIT.fr
4 % des émissions de GES
Selon notre récente étude sur l’empreinte environnementale du numérique mondial, en 2020, le numérique sera responsable d’environ 4 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’humanité. Ces molécules de gaz à effet de serre amplifie et accélère le réchauffement global,...

Réchauffement climatique : les barrages hydrauliques émettraient des gaz à effet de serre

Futura Sciences
no preview
Du CO2 au méthane, les retenues d'eau derrière les barrages hydrauliques émettent des gaz à effet de serre, produits par l'activité biologique. Ces quantités injectées dans l'atmosphère ont été sous-estimées de 25 %, affirment des chercheurs américains.