Énergie Est ne mettra pas fin aux importations d’Arabie Saoudite, selon le président d’Irving

Le Devoir, le
Par
#Actualités sur l'environnement
Énergie Est ne mettra pas fin aux importations d’Arabie Saoudite, selon le président d’Irving
Même s’il s’agit d’un argument couramment évoqué par les partisans d’Énergie Est, la construction de ce pipeline ne mettra pas fin aux importations de pétrole en provenance de l’Arabie Saoudite dans l’Est du Canada, selon le président de Irving Oil, Ian Whitcomb.
Articles qui devraient vous intéresser :

Pétrole: qui va gagner le match entre les USA et l'Arabie Saoudite?

Challenges
Pétrole: qui va gagner le match entre les USA et l'Arabie Saoudite?
INTERVIEW Selon le rapport annuel de BP, les États-Unis sont devenus le premier producteur mondial de pétrole en 2014, devant l’Arabie Saoudite.  L’analyse du spécialiste Matthieu Auzanneau.

L’eau en Arabie Saoudite : le pays de l’or noir en quête d’or bleu

Courrier International
L’eau en Arabie Saoudite : le pays de l’or noir en quête d’or bleu
En Arabie Saoudite, où la consommation d’eau est deux fois plus élevée que la moyenne mondiale, les réserves souterraines s’épuisent à un rythme accéléré. Le recours à la désalinisation ne résoudra pas tout.

COP 21 : l'Arabie saoudite dans le collimateur des ONG

Actu Environnement
COP 21 : l'Arabie saoudite dans le collimateur des ONG
Au fil des négociations, les observateurs ont dénoncé les actions de l'Arabie saoudite visant à affaiblir l'ambition de l'accord. Le deuxième producteur mondial de pétrole veut préserver à tout prix ses revenus, estiment les ONG.

Engie remporte un contrat pour une centrale électrique en Arabie saoudite

Le Monde
Engie remporte un contrat pour une centrale électrique en Arabie saoudite
Engie est déjà présent en Arabie saoudite dans le secteur de la production indépendante d’électricité et d’eau dessalée, a indiqué le groupe.