Toxicité du dioxyde de titane E171 : l'Anses recommande de limiter l'exposition

Actu Environnement, le
Par
#Risques
Toxicité du dioxyde de titane E171 : l'Anses recommande de limiter l'exposition
L'Anses considère qu'en l'état des connaissances, elle ne peut pas trancher sur les effets de l'ingestion de dioxyde de titane. Elle recommande toutefois de limiter l'exposition. L'avis était attendu par Bercy pour statuer sur son interdiction.
Articles qui devraient vous intéresser :

Dioxyde de titane : Bruno Le Maire devrait permettre sa suspension

Actu Environnement
Dioxyde de titane : Bruno Le Maire devrait permettre sa suspension
Nouveau rebondissement concernant le dioxyde de titane (E171) : Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a indiqué qu'il devrait signer l'arrêté de suspension de l'additif.Le 8 janvier dernier, dans l'émission C'est à vous, sur France 5, il avait e...

Dioxyde de titane : le Haut Conseil de la santé publique pour une valeur limite d'exposition spécifique

Actu Environnement
Dioxyde de titane : le Haut Conseil de la santé publique pour une valeur limite d'exposition spécifique
Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a émis une série de recommandations sur l'exposition des travailleurs et du public aux nanoparticules de dioxyde de titane (NPS de TiO2) dans un avis du 29 avril 2018 publié le 25 juin. Cet avis est re...

Inhalation de dioxyde de titane : L'Anses a défini un seuil pour l'évaluation des risques

Actu Environnement
Inhalation de dioxyde de titane : L'Anses a défini un seuil pour l'évaluation des risques
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a défini un seuil pour permettre l'évaluation des risques liées à l'inhalation chronique de dioxyde de titane nanoparticulaire (TiO2-NP) : il a estimé que la valeur limite de référence (VTR) pour sa...

Nanoparticules de dioxyde de titane : une présence alimentaire préoccupante pour la santé

Actu Environnement
Nanoparticules de dioxyde de titane : une présence alimentaire préoccupante pour la santé
L'Inra lève le voile sur de possibles impacts sanitaires de l'ingestion de dioxyde de titane, une substance présente dans l'alimentation à l'état particulaire. Le Gouvernement saisi l'Anses pour évaluer les risques pour les consommateurs.