"L'hôtel de la forêt rouge", enquête sur la politique verte de la Chine

France Info, le
Par
#Environnement #Chine #documentaire #eucalyptus #forêts #pollution #Direct
'L'hôtel de la forêt rouge', enquête sur la politique verte de la Chine
Face à la pollution engendrée par son développement économique à marche forcée, la Chine autorise de grandes firmes étrangères à planter d'immenses forets. Une démarche positive à première vue, mais qui a d'inquiétantes répercussions. C'est l'objet d'un documentaire "L'hôtel de la forêt rouge", réalisé par le Finlandais Mika Koskinen, et que met en avant la "Revue XXI".
Articles qui devraient vous intéresser :

La « longue marche » de la Chine rouge pour devenir verte

Rue89

    La « longue marche » de la Chine rouge pour devenir verte
Après un demi-siècle de guerre contre la nature et de croissance économique à tout prix, la Chine, premier pollueur mondial, prend enfin la question écologique au sérieux.

La Terre devient plus verte : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Futura Sciences
La Terre devient plus verte : bonne ou mauvaise nouvelle ?
Depuis les années 2000, la Terre a gagné l’équivalent de la surface de la forêt amazonienne en couverture végétale, en grande partie grâce à la Chine et à l’Inde. Mais ce chiffre cache une réalité bien moins positive qu’elle n’en a l’air.

Environnement. La construction de la première “ville-forêt” au monde a commencé en Chine

Courrier International
Environnement. La construction de la première “ville-forêt” au monde a commencé en Chine
La Chine est un des pays les plus pollués au monde. Pourtant, le projet d’une ville-forêt que s’apprête à réaliser le célèbre architecte italien Stefano Boeri est à l’avant-garde en matière de révolution écologique.

« Une politique écologique moderne et une bonne politique économique ne sont pas incompatibles »

Le Monde
« Une politique écologique moderne et une bonne politique économique ne sont pas incompatibles »
Dans le Land conservateur de Bade-Wurtemberg, une révolution verte est en cours. Un exemple à suivre pour les écologistes français empêtrés dans leurs crises à répétition estiment deux dirigeant d’une fondation allemande « verte », Ralf Fücks et Jens Althoff.