"L'hôtel de la forêt rouge", enquête sur la politique verte de la Chine

France Info, le
Par
#Environnement #Chine #documentaire #eucalyptus #forêts #pollution #Direct
'L'hôtel de la forêt rouge', enquête sur la politique verte de la Chine
Face à la pollution engendrée par son développement économique à marche forcée, la Chine autorise de grandes firmes étrangères à planter d'immenses forets. Une démarche positive à première vue, mais qui a d'inquiétantes répercussions. C'est l'objet d'un documentaire "L'hôtel de la forêt rouge", réalisé par le Finlandais Mika Koskinen, et que met en avant la "Revue XXI".
Articles qui devraient vous intéresser :

La « longue marche » de la Chine rouge pour devenir verte

Rue89

    La « longue marche » de la Chine rouge pour devenir verte
Après un demi-siècle de guerre contre la nature et de croissance économique à tout prix, la Chine, premier pollueur mondial, prend enfin la question écologique au sérieux.

Un gouffre immense découvert en Chine et abritant une forêt vierge

Futura Sciences
no preview
Un immense gouffre karstique de 192 mètres de profondeur a été découvert dans le sud de la Chine, près du village de Ping'e dans le canton de Luoxi. Ce trou béant mesure 306 mètres de long et 150 mètres de large pour un volume dépassant les 5 millions de mètres cubes, permettant de le...

La Terre devient plus verte : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Futura Sciences
La Terre devient plus verte : bonne ou mauvaise nouvelle ?
Depuis les années 2000, la Terre a gagné l’équivalent de la surface de la forêt amazonienne en couverture végétale, en grande partie grâce à la Chine et à l’Inde. Mais ce chiffre cache une réalité bien moins positive qu’elle n’en a l’air.

Les 27 Etats européens d’accord sur une politique agricole commune plus verte, les ONG voient rouge

Le Parisien
Les 27 Etats européens d’accord sur une politique agricole commune plus verte, les ONG voient rouge
Les ministres de l’Agriculture de l’Union européenne se sont mis d’accord mercredi sur une réforme de la PAC introduisant des règles environnementales plus contraignantes. Insuffisant, pour les ONG.