Les malades sont détectables à l'odeur

Le Figaro, le
Par
#Santé
Les malades sont détectables à l'odeur
Le nez humain est capable de distinguer les personnes infectées de celles en bonne santé, selon une étude. Une propriété qui pourrait servir à réduire le risque de contagion.
Articles qui devraient vous intéresser :

Les plats les plus gras détectables à l'odeur

Le Figaro
Les plats les plus gras détectables à l'odeur
À l'instar de l'animal, l'homme peut détecter la teneur en lipides des aliments uniquement par l'odorat.

Une femme découvre que la maladie de Parkinson a une odeur

Le Figaro
no preview
À l'aide de son seul nez, cette Écossaise a été capable de poser un diagnostic correct sur 12 personnes, certaines malades, d'autres pas.

«Odeur de soufre» en Ile-de-France : plusieurs hypothèses pour un effluve mystérieux

Le Parisien
«Odeur de soufre» en Ile-de-France : plusieurs hypothèses pour un effluve mystérieux
Une odeur désagréable a été largement ressentie en région parisienne dans la nuit de dimanche à lundi. Des analyses sont en cours pour en déterminer l’origine exacte. Le point sur ce que l’on sait.

Les moustiques attirés par l'odeur d'acide lactique dans la sueur humaine

Futura Sciences
Les moustiques attirés par l'odeur d'acide lactique dans la sueur humaine
Mais pourquoi diable les moustiques apprécient-ils autant de nous piquer ? De (très) nombreuses études se sont penchées sur cette question qui nous démange. On sait notamment que les moustiques sont attirés par le CO2 issu de la respiration, qu’ils préfèrent les personnes de groupe...