Climat : six jeunes attaquent l’état brésilien en justice

Natura Sciences, le
Par
#Environnement #affaire du siècle #Conséquences du réchauffement climatique #justice climatique #Réchauffement climatique
Climat : six jeunes attaquent l’état brésilien en justice
- Six jeunes militants pour le climat ont déposé une plainte devant un tribunal de l'État de São Paulo contre le gouvernement brésilien. Le motif invoqué ? Le Brésil est le seul pays au monde à avoir présenté une NDC moins ambitieuse que la précédente pour l'accord de Paris sur le climat. Cet article Climat : six jeunes attaquent l’état brésilien en justice est apparu en premier sur Natura Sciences.
Articles qui devraient vous intéresser :

Climat : dix familles attaquent l'Union européenne en justice

Actu Environnement
Climat : dix familles attaquent l'Union européenne en justice
Les actions en justice liées au climat se multiplient à travers le monde. Ce jeudi 24 mai, dix familles européennes mais aussi d'Afrique et du Pacifique, attaquent le Parlement et le Conseil européens pour insuffisance de la politique climat de l'UE.

Climat : 33 pays assignés en justice par des ados

Le Parisien
Climat : 33 pays assignés en justice par des ados
Sofia, 15 ans, et cinq autres jeunes Portugais, attaquent ce jeudi 33 Etats, dont la France, afin de les inciter à en faire davantage contre les émissions de gaz à effet de serre.

Justice climatique : quatre associations attaquent l'Etat français pour carence fautive

Actu Environnement
Justice climatique : quatre associations attaquent l'Etat français pour carence fautive
Pour contraindre l'Etat à agir en matière de lutte contre le changement climatique, quatre ONG empruntent la voie judiciaire. La victoire de l'association Urgenda contre l'Etat néerlandais leur sert d'exemple.

Protection de la biodiversité : des ONG réclament «Justice pour le vivant» et attaquent l’Etat

Le Parisien
Protection de la biodiversité : des ONG réclament «Justice pour le vivant» et attaquent l’Etat
Plusieurs ONG ont lancé ce jeudi un recours préalable contre l’Etat français pour « carence fautive ». Il vise à faire reconnaître le « manquement » de la France vis-à-vis de ses engagements de protection de la nature, conduisant à « l’effondrement massif de la biodiversité ».