Marché de l’électricité : « Ne nous trompons pas de réforme »

Le Monde, le
Marché de l’électricité : « Ne nous trompons pas de réforme »
Alors que le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter, les autorités françaises mettent en cause l’actuel mécanisme de fixation des prix sur les marchés de l’énergie, notent, dans une tribune au « Monde », l’avocat Guillaume Dezobry et l’expert en transition énergétique Pierre-Albert Langlois. Ils préconisent d’inciter, voire de contraindre, les fournisseurs à diversifier leurs modes d’approvisionnement.
Articles qui devraient vous intéresser :

Electricité : la libéralisation du marché européen suscite des critiques

Le Monde
Electricité : la libéralisation du marché européen suscite des critiques
Réunis à Bruxelles, les ministres de l’énergie planchent sur les pistes de réforme d’un marché dont le fonctionnement est largement critiqué en raison de la flambée des prix.

Trois questions pour comprendre la flambée des prix de l'électricité en France

La Tribune
Trois questions pour comprendre la flambée des prix de l'électricité en France
Alors même que l’électricité française présente un coût relativement bas car sa production ne dépend pas des disponibilités en gaz, l’Hexagone est touché de plein fouet par la hausse des tarifs de ce combustible fossile. Un paradoxe qui pousse le ministre de l’Economie, Bruno Le...

Devant la flambée des prix, la Commission ouvre la porte à une réforme du marché européen de l’énergie

Le Monde
Devant la flambée des prix, la Commission ouvre la porte à une réforme du marché européen de l’énergie
Bruxelles rappelle aux Vingt-Sept que la hausse des prix du gaz et de l’électricité a accru leurs recettes fiscales.

Marché carbone : Conseil et Parlement s'accordent sur la réforme pour 2021-2030

Actu Environnement
Marché carbone : Conseil et Parlement s'accordent sur la réforme pour 2021-2030
Le conseil de l'UE et le Parlement européen se sont accordés sur la réforme du marché de quotas d'émissions de gaz à effet de serre pour la période 2021-2030. L'UE espère voir augmenter à 25-30 euros le prix de la tonne de CO2.