Le Frelon asiatique poursuit son invasion en France ; nouvelle étude sur ses variations de couleur

Notre Planète, le
Le Frelon asiatique poursuit son invasion en France ; nouvelle étude sur ses variations de couleur
Alors que le redoutable frelon asiatique, espèce invasive arrivée en France il y 10 ans, poursuit son expansion en France, de nouvelles données sur ses variations de couleurs ont permis de caractériser la diversité génétique et le polymorphisme des populations asiatiques du frelon Vespa velutina. L'étude de l'histoire évolutive et géographique de ses différentes populations permet d'envisager la manière dont ses variations de couleur résultent d'un ensemble de convergences évolutives.
Articles qui devraient vous intéresser :

Le frelon asiatique maté par une guêpe ?

Le Parisien
Le frelon asiatique maté par une guêpe ?
Introduit accidentellement en Lot-et-Garonne en 2004 avec des marchandises d'origine chinoise, le frelon asiatique est désormais présent sur 70 % du territoire, progressant de 100 km par an. Après avoir été repéré en 2009 en région parisienne, le « tueur d'abeilles » a désormais franchi...

L’inexorable invasion du frelon asiatique en France

Le Monde
L’inexorable invasion du frelon asiatique en France
Depuis son introduction accidentelle en 2004, Vespa velutina n’a cessé de gagner du terrain au grand dam des apiculteurs dont il fait le siège des ruches.

Le périple du frelon asiatique raconté par la génétique

Le Figaro
Le périple du frelon asiatique raconté par la génétique
L'invasion fulgurante en Europe de ce fléau ces dix dernières années inquiète les scientifiques et les apiculteurs.

Eric Darrouzet, le chercheur qui veut croquer le frelon asiatique

Le Parisien
Eric Darrouzet, le chercheur qui veut croquer le frelon asiatique
Au sein de l’Institut de recherche sur la biologie de l’insecte de Tours, l’équipe d’Eric Darrouzet cherche des solutions contre l’expansion du frelon asiatique en France. Parmi les voies imaginées, intégrer les larves de Vespa velutina à l’alimentation… animale.