« Il reste difficile d’acheter un aliment en étant sûr qu’il n’ait pas été traité au glyphosate »

Le Monde, le
« Il reste difficile d’acheter un aliment en étant sûr qu’il n’ait pas été traité au glyphosate »
François Veillerette, porte-parole de Générations futures, revient sur la présence de l’herbicide dans seize produits de consommation sur trente analysés par l’ONG.
Articles qui devraient vous intéresser :

Procès RoundUp : pourquoi son équivalent est difficile à imaginer en France

Le Nouvel Observateur
Procès RoundUp : pourquoi son équivalent est difficile à imaginer en France
Une victime américaine du glyphosate a fait condamner Monsanto pour avoir contribué à son cancer. Une décision qui serait bien difficile à envisager chez nous

Ceta : entrée en vigueur d'un traité de libre-échange à forts risques sanitaires et environnementaux

Actu Environnement
Ceta : entrée en vigueur d'un traité de libre-échange à forts risques sanitaires et environnementaux
Le traité de libre-échange UE-Canada entre en vigueur de façon provisoire ce jeudi 21 septembre. Il reste extrêmement contesté en raison des risques qu'il fait peser sur le climat, l'environnement et la santé.

États généraux de l’alimentation : difficile d’y croire

Greenpeace
États généraux de l’alimentation : difficile d’y croire
La gouvernance des EGA reste un échec La deuxième partie des Etats généraux de l’alimentation (EGA), ou “deuxième chantier”, s’est un peu mieux déroulée que la première, tant sur le fond que sur la forme. Mais globalement, la gouvernance des EGA reste un échec. Les résultats de la...

La question de la classification du glyphosate reste entière après l'avis de l'Anses

Actu Environnement
 La question de la classification du glyphosate reste entière après l'avis de l'Anses
Si l'Anses considère comme limitées les preuves permettant de classifier le glyphosate comme cancérogène pour l'Homme, elle estime en revanche nécessaire que son classement soit rapidement revu par l'Agence européenne des produits chimiques.